La Madone de la Charade rejoint l’église du Sacré Coeur

Dans le cadre des travaux de restauration de l’immeuble de l’ancienne Charade, rue Baraban, la madone installée au moment de la construction de l’immeuble au XIXe  siècle, à l’angle Baraban/Paul-Bert a dû être déposée.

L’opération a eu lieu jeudi 13 septembre en présence d’Etienne Piquet-Gauthier, président de l’association “Les madones de Lyon” (1) , de représentants de la paroisse, du Cil Villette-Paul-Bert et du promoteur Promoval.

La madone, en plâtre, ayant souffert au fil des ans, il n’était pas envisageable de la remettre en place, après les travaux. La mairie et le Cil (Comité d’intérêt local) avaient souhaité que cette vierge soit remplacée par une autre. Promoval a accepté de prendre en charge son remplacement. Au cours du premier semestre 2018 un appel à projets a été lancé et un jury comprenant, notamment, la mairie d’arrondissement, Régis Fouque, directeur général de Promoval, Etienne Piquet-Gauthier, le Cil Villette, et Philippe Hiriart représentant les commerçants de proximité, ont retenu le projet de Christine Onillon, sculptrice tourangelle. L’œuvre future représentera une « vierge de miséricorde » qui, revêtue d’un large manteau protégera un groupe d’enfants. Plusieurs mois sont nécessaires à sa réalisation. La madone déposée a été remise à la paroisse du Sacré-Cœur, toute proche, et devrait être installée dans la Chapelle Sainte-Anne.

Pratique Contacts : Promoval, 04.78.42.01.77. Les Madones de Lyon, 6, avenue Adolphe-Max (5e ), tél. : 04.78.42.58.28.

(1) L’association des madones de Lyon a répertorié 200 statues qu’elle protège et valorise.