Archives pour la catégorie Actualités du CIL

NOTRE CONTRIBUTION AU C.I.C.A « Les modes doux de déplacement, les nouvelles mobilités » QUI Aura LIEU LE 5 NOVEMBRE 2019 EN SÉANCE DU CONSEIL DU 3ÈME ARRONDISSEMENT

Notre projet de contribution au CICA du 5 novembre 2019 qui aura comme thème ‘les modes doux de déplacement, les nouvelles mobilités ».

LE CIL SOUHAITE RELAYER LE MESSAGE DE L’ASSOCIATION CAnol

MESSAGE DE L’ASSOCIATION CANOL :

« MÉTROPOLE DE LYON : IL N’Y A PAS QUE LA TEOM… LE PRIX DE L’EAU EST AUSSI TROP ÉLEVÉ !

La Métropole de Lyon a comme compétence la gestion de l’eau sur son territoire. Elle en a délégué l’exploitation à une société intitulée « Eau du Grand Lyon », filiale de Véolia, à qui les consommateurs versent une redevance en fonction de leur consommation.

Cette redevance est répartie entre le délégataire, des organismes publics (Agence de l’eau, Voies Navigables de France), l’Etat qui perçoit la TVA, et la Métropole, en charge d’une partie des investissements pour le réseau d’eau et qui traite en régie toute la partie « assainissement ».

Pour gérer financièrement sa part, la Métropole traite l’eau et l’assainissement dans des budgets séparés. Ces budgets sont censés être équilibrés et ne faire ni déficit, ni bénéfice, l’équilibre étant atteint par une éventuelle fluctuation de sa part de redevance.

CANOL, en examinant les comptes administratifs du Grand Lyon, s’est rendu compte que, depuis quelques années, les budgets de l’eau et de l’assainissement dégageaient des excédents, c’est-à-dire que la part que prélevait la Métropole, compte tenu des autres recettes qu’elle percevait par ailleurs, était trop élevée par rapport au coût du service rendu.

Notre étude, qui porte sur les années 2014 à 2018, a révélé les éléments ci-dessous :

Image Prix de l'eau 1

Les colonnes représentent l’excédent dégagé chaque année pour le fonctionnement des 2 services. Le consommateur ne devrait supporter pour la partie « investissements » que les amortissements évalués au moyen des investissements réalisés (comme l’a confirmé récemment le Conseil d’Etat). Ceux-ci sont, chaque année, bien inférieurs à l’excédent de fonctionnement et la différence, en rouge, correspond donc au trop-perçu par la Métropole.

Quand on additionne tous les trop-perçus depuis 2014, ce sont 109,7 millions d’euros que la Métropole a prélevé en trop aux consommateurs d’eau !

CANOL demande le remboursement des sommes indument perçues !

Si on déduit le trop perçu de la part qu’a touché la Métropole, qu’on calcule quel aurait dû être le prix théorique du m3 pour le consommateur et qu’on l’applique à la consommation moyenne de 120 m3 déterminée par le Grand Lyon, on obtient le résultat suivant :

Image Prix de l'eau 2

En rouge, le montant moyen que le consommateur a versé chaque année en trop au délégataire et que la Métropole a prélevé !

En 2018, c’est 21,8% du coût de l’eau que le consommateur a payé en trop, en moyenne 67 euros par foyer !

Depuis 2014, c’est en moyenne 186 € que la Métropole doit rembourser à chaque consommateur et elle doit corriger ses nouveaux tarifs en conséquence !« 

Message du Président de l’association CANOL, Charles Rossi.


CANOL est une association apolitique . Pour plus d’informations, consultez http://www.canol.fr et http://www.facebook.com

LE CIL A LE PLAISIR DE VOUS ANNONCER LA FETE DES ARTISANS ET COMMERÇANTS VILLETTE-PAUL-BERT

Pendant cette manifestation festive et joyeuse, organisée par l’association des artisans et commerçants Villette-Paul-Bert,  qui aura lieu le 15 juin 2019 de 10h00 à 17h00 place Saint-Anne et dont le CIL est partenaire, nous tiendrons un stand qui présentera nos activités. Nous répondrons à toutes vos questions et interrogations sur l’organisation, le fonctionnement et les dossiers traités par le CIL Villette-Paul-Bert.

Alors venez nombreux et avec vos enfants à cette fête …. On vous attends également sur notre stand…..

Fête des commerçants et Artisans Villette-Paul-Bert

LE CIL RÉAGIT A L’ANNONCE DE L’IMPLANTATION D’UN COMPLEXE SPORTIF PRIVE « FIT ARENA » AU SUD-EST DE L’ESPLANADE MANDELA

La SPL Lyon Part-Dieu a lancé une concertation volontaire sur la programmation de l’extension de l’esplanade Nelson Mandela, située à l’est du faisceau ferré, entre l’avenue Felix Faure et la rue Jeanne Hachette. Cette concertation s’est ouverte le lundi 20 mai 2019 par une réunion publique d’information aux archives départementales de Lyon.

Lors de cette réunion, l’assistance a appris qu’une zone n’était pas ouverte à cette concertation car réservée à la mise en place d’un équipement sportif privé, doté de deux terrains multisports sur 2 200 m2 dont 760 m2 non couverts. Il a été également indiqué que 17 arbres devraient être coupés.

Le Président du CIL Villette-Paul-Bert est intervenu pour indiquer que le CIL n’était pas opposé à l’implantation d’un équipement sportif autour de l’esplanade Nelson Mandela mais il y avait d’autres lieux plus pertinents.

De plus, il a demandé que dans le cadre de l’aménagement de la partie nord de l’esplanade, il  soit privilégié la mise en place d’un aménagement simple, convivial ouvert à tous et rapidement réalisable (et non en 2024!).

Photo n°1                        Photo extraite du Progrès du 21 mai 2019

En accord avec le Bureau du CIL, un courrier a été adressé à Catherine PANASSIER (Madame Le Maire du 3ème)  copie à Monsieur Gérard Collomb (Maire de Lyon) et Monsieur Ludovic BOYRON (Directeur Général de la Société Locale Lyon-Part-Dieu) pour rappeler la positon du CIL Villette-Paul-Bert et faire des contre propositions constructives.

Courrier du CIL concertation projet Esplanade Nelson Mandela_0001

Courrier du CIL concertation projet Esplanade Nelson Mandela_0002