AU VU DE L'INACTION DES ELUS DU 3ème, LE CIL ECRIT UNE NOUVELLE FOIS AU PREFET DU RHONE POUR RELAYER L'EXASPÉRATION DES HABITANTS